Une lampe, une pièce d’identité

Une lampe, une pièce d’identité

Ce projet innovateur consiste à accompagner les filles afghanes dans l’acquisition de leur pièce d’identité mais également de leur  distribuer une lampe solaire.

Ce projet se réalise dans 5 pays, dont l’Afghanistan, en partenariat avec La Voix de l’enfant et la Fondation Engie.

Si l’éducation des filles semble aujourd’hui acceptable jusqu’au secondaire, la poursuite au lycée, et au-delà, reste l’apanage des familles dont les parents sont éduqués. Permettre aux filles de finaliser leurs études devient, dans un tel contexte, une priorité. Inscrire le projet Tazkira dans cette volonté de garder les filles le plus longtemps possible à l’école, nous semble être la meilleure approche à avoir en Afghanistan.

Une lampe / Une Pièce d’identité (Tazkira).

Ce projet se traduit par :

Le Tazkira

– C’est la seule « pièce d’identité » légalement reconnue avec le passeport

– Il est exigé pour l’inscription à l’école et est indispensable pour passer les examens nationaux, notamment le «Konkor », équivalent du BAC

– Il permet aux jeunes afghanes d’avoir une identité légale et administrative afin qu’elles puissent accéder à leurs droits et aux études.

Les lampes

Nous sommes persuadés de l’impact positif que ces lampes auront sur lla qualité de la vie des femmes afghanes mais nous souhaitons lancer une étude terrain pour démontrer les points suivants :

– la réduction des maladies et l’amélioration de la santé de la famille (effets néfastes de l’utilisation des lampes à pétrole)

– la réduction du temps de travaux ménagers à gagner par les femmes à consacrer à autres choses, notamment le sommeil.

– l’amélioration de l’hygiène,

– la réduction de risques d’agressions sur le chemin de l’école,

– l’amélioration des conditions de travail des enfants : les devoirs,

– une meilleure communication au sein du foyer.

La lampe sera chargée à l’école, chaque jour et ramenée par l’enfant à la maison, après école.

Le directeur de l’école, assisté d’un « community worker » sera responsable de la distribution quotidienne, de la gestion des charges, et du suivi auprès de chaque enfant.

L’opération se déroule dans les 2 premiers lycées construits par Afghanistan Libre : Malalai dans la Vallée du Pajnshir, et Naswan Paghman à Paghman (province de Kaboul).

Leave a Reply

Your email address will not be published.