Afghanistan Libre a toujours cherché à être ancrée dans la société afghane afin d’être pleinement acceptée et de mieux répondre aux besoins locaux. A terme, nous aspirons à voir les afghans devenir les principaux acteurs de la reconstruction et du développement de leur pays. Notre équipe à Kaboul est composée de trente ressortissants afghans, hommes et femmes, et soutenue par un chef de mission français.

Dans une société où l’accès aux femmes est particulièrement difficile, nos collègues nationaux permettent à Afghanistan Libre de tisser des liens solides avec elles et leurs familles. Ils maintiennent de bonnes relations avec les représentants des communautés locales et ont des contacts réguliers avec eux.

 

Nos collègues afghans surveillent également les dynamiques locales dans les domaines d’interventions d’Afghanistan Libre et maintiennent un haut niveau de communication avec le siège afin d’informer au plus vite sur les défis programmatiques, sociaux et sécuritaires émergents. Ils sont responsables de la mise en œuvre et du suivi des projets ainsi que du reporting. Enfin, ils sont une voix du peuple afghan qui est trop souvent inconnue et sous- représentée.

L’équipe du magazine ROZ est composée de cinq journalistes, d’un éditeur, d’un designer et de deux personnes responsable de la communication et de la distribution. En Février 2011 , l’équipe a célébré le 100e numéro de la revue et son 10e anniversaire un an plus tard .

Notre équipe à Paris soutien les équipes sur le terrain à travers la définition de la stratégie annuelle, la coordination des programmes et l’élaboration des propositions de projets et de rapports. Elle assure également un haut niveau de communication avec les bailleurs, les partenaires extérieurs et les donateurs ainsi que de la diffusion auprès du grand public des informations sur l’avancée des programmes.

Retour sur nos collègues afghans qui travaillent à Afghanistan Libre depuis sa création (en cours de création)

 

 

___________________________________________________________________________________________________________________

Walid, le Directeur d’Afghanistan Libre à Kaboul,  a été tué mercredi 24 août 2016 lors de l’attaque de l’Université Américaine de Kaboul.

Il travaillait pour Afghanistan Libre depuis plus de 10 ans. Il a rencontré Chekeba Hachemi et s’est engagé à ses côtés à peine sorti de l’adolescence.

Depuis plus de 10 ans, il donnait sans compter, courageusement, avec dévotion et joie et de tout son cœur. Il avait choisi de s’engager pour l’éducation, que ce soit la sienne ou celle des femmes et petites filles afghanes à travers les actions que mènent Afghanistan Libre.

Plus qu’un collègue dévoué, c’est une partie de son cœur qu’Afghanistan Libre a perdu. Nous avons perdu un grand homme, un être humain bon et honnête dont le cœur était rempli d’amour et de respect pour tout le monde.

En son nom et pour sa mémoire l’équipe d’Afghanistan Libre, unie, va se relever et continuer son combat contre l’obscurantisme.

Par cette attaque c’est la jeunesse afghane éduquée qui a encore été touchée mais nous nous battrons encore plus pour cette jeunesse et pour la mémoire de Walid, Samia, Zubair, Naqib et toutes les autres victimes innocentes.