S’exprimer, se défouler, le sport est loin d’être superflu pour ce pays au sortir de la guerre. Pour ces petites filles après tant d’années de privations.

Découvrir son corps à travers des exercices physiques et des jeux collectifs, c’est le nouveau défi qu’Afghanistan Libre s’était fixé pour l’épanouissement des filles en Afghanistan. Un défi réussi depuis la rentrée 2006.

C’est en effet avec plaisir que depuis les filles scolarisées à Malalaï découvrent les joies du sport grâce à leur nouvelle professeure, Waheda, une jeune afghane de 19 ans formée par Sport sans frontières, et guidée par l’équipe d’Afghanistan Libre.