Afghanistan Libre est une organisation indépendante, non gouvernementale et à but non lucratif créée en 1996 sous le nom « Afghan ». Les premiers projets d’Afghan ont porté sur des campagnes de plaidoyer et d’information pour sensibiliser la communauté internationale à la cause des hommes et des femmes afghanes et pour recevoir son soutien. En 2001, l’organisation a élargi ses secteurs d’interventions et a pris le nom d’Afghanistan Libre.

Ecolieres KL (1)Chékéba Hachemi, présidente et fondatrice d’Afghanistan Libre reconnaît l’éducation comme une clé du progrès et un obstacle à l’obscurantisme. Lorsque les femmes sont instruites et autonomes elles peuvent contribuer pleinement au développement positif de l’Afghanistan. L’éducation leur donne l’opportunité d’améliorer leur statut de femme, d’épouse et de mère. Elles peuvent prendre des décisions concernant le ménage et contribuer activement au développement politique, économique et social de leur pays. À leur tour, les femmes devenues autonomes grâce à l’éducation peuvent contribuer à la diminution de la pauvreté et de la dépendance de l’aide extérieure.

Dans ce contexte, l’objectif premier d’Afghanistan Libre a été de faciliter l’accès à l’éducation des filles afghanes. En 2001, Afghanistan Libre a rencontré le leader anti-taliban, le charismatique commandant Massoud, et ont travaillé ensemble pour construire la première école secondaire pour filles dans la province du Pansjhir.

Afghanistan Libre a adopté  la même année une approche intégrée sur l’autonomisation des femmes à travers la mise en œuvre d’une stratégie intersectorielle combinant l’accès à l’éducation et à la santé dans les écoles. Cette approche permet d’enseigner  la santé primaire et l’hygiène de base  aux filles et femmes des communautés avoisinantes et d’améliorer leurs conditions de vie et leur santé.

Afghanistan Libre a élargi encore plus son champ d’actions en 2002. Nous avons créé, en collaboration avec le magazine ELLE, ROZ (qui signifie «jour» en dari) un magazine écrit par et pour les femmes afghanes. Il permet aux filles et aux femmes afghanes de s’exprimer et d’avoir accès à une information de qualité et adaptée à leurs besoins. Ce mensuel diffusé depuis plus de dix ans à hauteur de 7000 exemplaires chaque mois a célébré son 100ème numéro en février 2011.

7-redimEn 2013, 18 000 filles ont bénéficié des programmes éducatifs. 298 d’entre elles ont réussi l’examen d’entrée à l’université et intégreront ainsi l’enseignement supérieur dans un pays moins de 6% des jeunes y ont accès.  De plus, 4 258 étudiants, dont 2 272 filles et près de 100 femmes ont bénéficié des centres d’éducation de la santé.

Aujourd’hui, Afghanistan Libre est reconnue et acceptée par les populations avec lesquelles elle travaille. Nous avons un bureau de terrain à Kaboul qui gère et assure le suivi des programmes mis en œuvre dans les provinces de Kaboul, Pansjhir et Paghman. Notre équipe de soutien à Paris entretient des relations de qualité avec les bailleurs de fonds, les partenaires extérieurs et les donateurs et est en charge de tous les aspects de la communication. Elle est également responsable de la coordination de tous les programmes et projets en Afghanistan.

Leave a Reply

Your email address will not be published.